Dubois et Filbiche brillent dans la Nuit de Mai

Stavelot réussit décidément plutôt bien à nos traileurs. Il y a quelques semaines, Jérôme Quétin s’y était adjugé la 3e manche des Trail Series, sur 10 km, et Hugo Ralet avait fini 3e sur 30 km.

B. G.
Dubois et Filbiche brillent dans la Nuit de Mai
En grande forme, Philippe Dubois n’aura pas droit à son premier objectif 2021, le triathlon de Belfort, annulé lundi. ©/

Vendredi dernier, la cité des Blancs Moussis accueillait le jogging et le trail de la Nuit de Mai. Une nuit dans laquelle nos représentants ont aussi brillé.

Sur un trail de 18 km remporté par Jérôme Remacle, Philippe Dubois a pris la 5e place, sur 108 participants. Un résultat qui a aussi offert la victoire en vétérans 2 à l’inusable machine d’Oster. Autant dire que Philippe Dubois est en grande forme, à l’aube d’une saison de triathlon dont il a une fois de plus fait son objectif. Une saison toutefois déjà raccourcie, puisqu’il a appris, lundi, que celle-ci était d’ores et déjà amputée de son premier gros objectif le dernier week-end de mai: le triathlon de Belfort, une fois de plus purement et simplement annulé, sur lequel il aurait déjà dû s’aligner en 2020.

Nouveau record à Gerardmer?

Philippe Dubois croise désormais les doigts pour que les triathlons de Gérardmer et de l'Ironlakes soient maintenus. Il a toutes les raisons de se montrer optimiste, car ces deux épreuves n'auront lieu qu'en septembre. Rappelons qu'à Gérardmer, il détient le record de l'épreuve dans sa catégorie. «Si les blessures me laissent tranquille, je pense pouvoir signer plus ou moins le même temps», pronostique Philippe Dubois.

Sur 18 km toujours, épinglons aussi la 7e place du Salmien Thibaut Bastin. Alors que sur le jogging, de 8 km, le jeune David Filbiche a fini juste au pied du podium, 4e sur 122, en 32’19’’, soit quasi une moyenne de 15 km/h. Grâce à cette performance, le coureur du Tri Nuts Team Bastogne est monté sur le podium espoirs, sur la deuxième marche.

Précisons que mesures sanitaires obligent évidemment, les coureurs se sont élancés par vague de quatre toutes les deux minutes.