Aménagement du carrefour de Manhay: un surcoût de 110 000 euros

Une demande de majoration du subside a été envoyée à la Région wallonne.

Nadia Lallemant
 Illustration shows the name of the Manhay municipality on a road sign, Monday 25 June 2018. BELGA PHOTO JEAN-LUC FLEMAL
Illustration shows the name of the Manhay municipality on a road sign, Monday 25 June 2018. BELGA PHOTO JEAN-LUC FLEMAL ©BELGA

Les travaux d’aménagement du carrefour de Manhay, inscrits dans le plan infrastructures de la Région wallonne et dans le Programme communal de développement rural, ont été évoqués, mardi, au conseil communal de Manhay.

Pour rappel, le SPW Mobilité et infrastructure est intervenu à hauteur de 1 007 312,63 euros (100%) dans les travaux de génie civil. Le projet de rond-point, ficelé il y a près de 20 ans, a été abandonné car certains riverains étaient réticents. La N 30 a été intégrée au réseau structurant car elle est parallèle à l’autoroute E 25.

Le SPW et la Sofico ont, en accord avec le collège communal, opté pour des feux intelligents, comme à Noville et à Foy, près de Bastogne. Quand il n’y a pas de trafic, ces feux restent au rouge. Ils ne passent au vert que lorsque le véhicule se rapproche en respectant la vitesse autorisée, soit maximum 50 km/h. Ce dispositif oblige les usagers à lever le pied.

Le bourgmestre Geoffrey Huet a annoncé que le coût avait été revu à la hausse. "Le chantier a été attribué en 2019", a-t-il rappelé. "On nous a annoncé une révision du prix de 90 000 euros. À cela s’ajoutent plus de 20 000 euros de supplément. Cette hausse a entraîné une adaptation du montant de la modification budgétaire."

À la question du conseiller de la minorité, Pascal Daulne, relative à l’éventuelle majoration du montant de la subvention, le bourgmestre a regretté que le décompte final ait été communiqué aussi tardivement. Selon lui, la Région wallonne est en cause et, dès lors, une demande de majoration du subside lui a été envoyée.

Le même mandataire a signalé que les points lumineux, situés au niveau du premier îlot en venant de La Baraque de Fraiture (Vielsalm), ne fonctionnent toujours pas, ce qui représente un danger pour les usagers de la route. Le bourgmestre expliqué qu’ils doivent être connectés à une autre cabine, raison pour laquelle ils ne sont pas encore branchés. Au vote, unanimité.

Signalons encore que le marché relatif à la suite de la construction des trottoirs a été attribué à l’entreprise Roberty de Lamormenil. Les travaux devraient débuter d’ici la fin du mois de novembre.