Dernier conseil pour Gérard Wilkin

Après plus de quatre décennies de vie politique, le conseiller Wilkin père tire sa révérence au terme du dernier conseil de la législature.

Benoît CORNET

Mardi soir, le conseil communal manhaydois s'est réuni pour la dernière fois. Un conseil de fin de législature est souvent synonyme de changements, de renouveau. Certains partent, de leur plein gré ou par la volonté du vote quand d'autres arrivent de la même manière. La roue tourne avec ses joies et ses déceptions rappelant au passage l'art parfois délicat de la politique communale. Pierre Hubin, conseiller et futur échevin, a tenu, tout comme le bourgmestre, Robert Wuidar, à remercier les conseillers qui ne siégeront plus lors de la prochaine législature à savoir Rita Muhlen, Freddy Volvert, Patrick Gillard, Jean-Marie Lambotte et Gérard Wilkin. De son intervention, on peut retenir la mise en avant des qualités de chaque conseiller et de leurs principaux traits de caractère parfois bien trempés. Il est vrai que l'homme s'occupe de la vie communale depuis pas mal d'années et à ce titre connaît très bien les jeunes retraités. Cependant, deux interventions sont plus vibrantes. «Gérard, nous formons un vieux couple de 30 années de vie commune. Avec des hauts et des bas, mais toujours avec du respect. Nous nous sommes toujours réconciliés par une tape amicale dans le dos et devant un bon verre», se plaît à raconter l'ancien mayeur Hubin. Et Gérard Wilkin, il la connaît la vie politique. Cela fait 42 ans qu'il siège au conseil communal. D'abord à Vaux-Chavanne, avant 1976, ensuite à Manhay. Gérard Wilkin, c'est aussi une voix, un style inimitable, le geste accompagnant le verbe avec une réelle connaissance des dossiers. Lors de son intervention, le conseiller Hubin a tenu à remercier son ami de longue date Patrick Gillard: «Tu as toujours été un grand travailleur et j'ai toujours pu m'appuyer sur toi, sur ta clairvoyance politique. Tu es un technocrate, un expert. Mais l'opinion publique ne connaît pas ta valeur et elle t'a sanctionné».