Que c’est beau le volontariat

Pour la Province, le volontariat doit faire l’objet d’un accompagnement de la part des élus locauxet elle leur offre deles guider en ce sens.

René DANLOY
Que c’est beau le volontariat
Guide du volontariat ©ÉdA – 201305759907

À l'initiative de la Province, une réunion d'information sur le volontariat s'est déroulée jeudi à la Chambre de commerce et d'industrie à Libramont.«S'il n'y avait pas de bénévoles, il n'y aurait pas de clubs sportifs, ni de troupes de théâtre, ni d'associations d'aînés, ni tant d'autres groupements», fait remarquer Stéphane Collard, du département des Affaires sociales et hospitalières de la Province et plus précisément encore, actif dans le domaine du volontariat. On ajoutera que sans les volontaires, il y aurait beaucoup moins de pompiers et de membres de la Protection civile, pour ne citer que ceux-là. Le but de cette séance, animée par Gaëtane Convent et Amandine Tiberghien, respectivement coordinatrice et responsable des recherches et du développement à la Plateforme francophone du volontariat? Tout simplement sensibiliser les futurs mandataires locaux en Luxembourg pour un meilleur accompagnement des initiatives citoyennes dans le monde associatif et volontaire. Concrètement, pour les responsables provinciaux, il s'agit d'anticiper les mutations du volontariat et de soutenir de manière adéquate l'engagement citoyen.