Covid-19: activités non autorisées à la résidence service «la Strée» à Hotton, le président des Arches mis en cause par le bourgmestre Chaplier

Le bourgmestre Jacques Chaplier a effectué une virulente mise au point concernant des activités de type festives organisées à la résidence service de la Strée. Il pointe le comportement «inadéquat» du président des Arches, en charge de sa gestion, ainsi qu’«une volte-face étonnante» de la ministre Morreale.

J.B.
Covid-19: activités non autorisées à la résidence service «la Strée» à Hotton, le président des Arches mis en cause par le bourgmestre Chaplier
C’est dans le local communautaire, situé au centre du quartier des résidences services de la Strée à Hotton qu’ont été organisées plusieurs réunions «sanitairement litigieuses», selon le bourgmestre Chaplier ©– ÉdA

Le bourgmestre hottonnais, Jacques Chaplier, a pris la parole en fin de séance du conseil lundi soir, pour opérer une longue et virulente mise au point concernant des activités et réunions «litigieuses», dont certaines se sont déroulées dans la salle polyvalente de la résidence service de la Strée, gérée, comme le home Philippin d’Amonines (Érezée), par l’Association chapitre XII des Arches qui regroupent les CPAS d’Hotton et Érezée.