Top Chef : Maximilien Dienst, l’enfant terrible du concours, qualifié avec ses sardines

Grâce aux sardines, Maximilien Dienst s’est qualifié pour la prochaine semaine de Top Chef. Il reste dans la brigade du chef Darroze.

Top Chef : Maximilien Dienst, l’enfant terrible du concours, qualifié avec ses sardines
Maximilien Dienst se qualifie pour la semaine prochaine. Un sans-faute pour les sardines. ©ÉdA
Élodie Yansenne

Hier, les candidats de Top Chef avaient rendez-vous à Saint-Tropez pour leur première épreuve au sein de la brigade de leur coach attitré. Le premier duel de l'équipe d'Hélène Darroze opposait Maximilien Dienst, notre cuisinier étoilé luxembourgeois, et Giacinta, une jeune italienne qui gère un hôtel familial à Rome. «Ce sont deux cuisiniers avec beaucoup de talent mais avec des personnalités totalement différentes, souligne Hélène Darroze. Giacinta est passionnée, généreuse et amoureuse de la gastronomie française. Maximilien, il est séducteur, blagueur, on dirait qu'il ne prend rien au sérieux. C'est l'enfant terrible du concours!» Le duel promettait d'être intéressant!

Séduire Arnaud Donckele

En plus de séduire leur coach, les jeunes cuisiniers avaient également comme objectif d’émoustiller les papilles d’Arnaud Donckele, le plus jeune chef triplement étoilé de France. Mais seul le candidat qui réussissait à séduire son coach avec son plat avait l’honneur de pouvoir le présenter au chef Donckele. L’autre partait directement en dernière chance.

Vive la sardine

Le défi pour les candidats? Sublimer le produit de la mer imposé par leur coach. «Pour mon équipe, j'ai choisi les sardines, pour leur explosion de saveurs en bouche,» affirme Hélène Darroze, fière d'avoir obtenu le poisson tant convoité. «Le pire scénario, ce serait que l'on m'impose les sardines,» confie Maximilien avant de connaître le choix de sa coach. Aie, ça commençait mal pour le jeune chef de Marenne qui avait du mal à cacher son mécontentement.

Mais il en aurait fallu beaucoup plus pour décourager Maximilien. Comme il trouve que la sardine a un goût trop fort, il prend le parti de faire un plat à son goût, en prenant le risque que le chef Darroze trouve le goût du poisson trop effacé. «N'oublie pas que tu dois me séduire avant de séduire Arnaud Donckele,» lui a d'ailleurs rappelé sa coach.

En bon élève, Maximilien a pris note des conseils du chef Darroze, sans toutefois complètement tourner le dos à son idée de départ. Et ça a payé! Son élégante assiette de sashimis de sardine l'a emporté sur celle de Giacinta lors de la dégustation de leur coach. «L'ensemble est harmonieux. Même si j'aurais voulu sentir un peu plus le goût de sardine, ce plat est très intéressant,» commente Hélène Darroze.

Double victoire

Et l'histoire ne s'arrête pas là. Arnaud Donckele, qui détenait deux tickets pour la qualification, a lui aussi été charmé par le plat de Maximilien. «Il y a un beau travail sur la sardine en elle-même, une belle maîtrise de la cuisson. C'est très moelleux et très bien maîtrisé,» complimente le chef français. Cette prouesse avec la sardine a donc valu à Maximilien un bon pour la semaine prochaine sans passer par la case dernière chance. Un sans-faute jusqu'à présent pour le cuisinier du restaurant «Les Pieds dans le Plat».

Julien Wauthier, l'autre Belge du concours, s'est également qualifié pour la semaine suivante, après avoir affronté l'épreuve de la dernière chance. Et c'est finalement Carl, le candidat vainqueur d'Objectif Top Chef, qui a été éliminé.