Adieu les décharges à ciel ouvert de jadis

En 50 ans, la gestion des déchets a incroyablement évolué.

CVH

Au début des années 1970, 870 décharges étaient disséminées en province de Luxembourg, souvent à ciel ouvert, dégageant des fumées et des odeurs pestilentielles, éparpillant les déchets volatiles aux quatre vents. En 1990, Idélux-Environnement, pionnière, ouvrait le premier recyparc de Wallonie. Aujourd’hui, elle rejoint l’ensemble de la Belgique en adhérant au système proposé par Fost-Plus, la collecte de tous les emballages PMC dans un seul sac. Une formidable évolution par rapport au tri des recyparcs qui récoltaient les déchets en sept fractions différentes. Grâce aux avancées technologiques et aux nouveaux centres de tris, ce sont maintenant 14 fractions d’emballage qui peuvent être triées automatiquement et ensuite recyclées. 95% du tri des emballages plastiques sont automatisés, une surveillance et une intervention de l’œil humain restent nécessaires pour les 5% restants.