Habay avec Nicolas Day jusqu’à la trêve

À Habay, la victoire contre Raeren, après un 0/9, a évidemment boosté les troupes. «Cela a fait du bien, oui, lance le coach Samuel Petit.

J.-M. P.

Le fait d’avoir réalisé une clean-sheet, d’avoir marqué trois buts… J’ai même été surpris à quel point cela a donné confiance aux gars. Ils étaient très impliqués aux entraînements. On a envie de surfer sur cette bonne prestation. Mais ce n’est pas parce qu’on a gagné que je vois tout en rose. On était quand même fébrile en première mi-temps contre Raeren. Et on ne va pas faire les malins, alors qu’on est encore en difficulté. J’ai sept joueurs blessés ou indisponibles (Monaville, Vandermaelen, Grévisse, Vialette, Jacob, Raboteur, Brevers) de mon noyau du début de saison, qui comportait 17 joueurs de champs.»