Eolien: la mise au point du collège de Gouvy

Il fallait s’y attendre. L’éolien s’est invité au conseil communal ce mercredi. Sous la forme d’une mise au point.

Eolien: la mise au point du collège de Gouvy
Eolienne ©EdA

C’est l’échevin Raphaël Schneiders qui prend la main. Il l’explique: il veut «tordre le cou» à certaines rumeurs et autres «phantasmes.» Il l’affirme à plusieurs reprises: «La position du collège est restée la même depuis le début.»

Cette position? C’est celle de privilégier un projet, celui de Luminus, sur terrains communaux, au bois de Ronce. Et ce pour que les retombées financières profitent aux citoyens et à des projets communs. Le mandataire le constate: «Depuis le début de notre mandat, nous sommes assaillis de demandes de promoteurs. Actuellement, deux autres projets sont initiés: un par Aspiravi (6 éoliennes) et un autre par WattElse (14 éoliennes). Un troisième projet, de la société Eneco a été abandonné, ce lundi, suite à une réunion entre le promoteur et le collège. La minorité commente. Par la voix de Ghislaine Lejeune dans un premier temps. Elle rappelle que, pour elle, l’option du bois de Ronce n’est pas opportune.

Son chef de file, Guy Schmitz, lui, s’interroge sur l’opportunité de placer des éoliennes: «La commune n’a pas besoin de rentrées financières pour vivre. Je suis opposé à la destruction et à l’industrialisation de la forêt, à la destruction des paysages de la commune», dit-il, voyant dans ces demandes de permis «Des projets financiers et non plus de production d’énergie verte.»

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...