Sans majorité absolue, point de salut?

Il y a six ans, Véronique Léonard pouvait se targuer du meilleur score – 769 voix – des trois listes en lice. Cette popularité ne lui aura pas suffi pour poursuivre au sein de l’exécutif, là où elle était échevine.

J.B.
Sans majorité absolue, point de salut?
Veronique Léonard, porte-parole de la minorité ©EdA

En dévoilant sa liste «Horizon neuf» en juin dernier, la campagne de Véronique Léonard s’apparente à une course de fond. «Aucun contact n’a été noué avec d’autres formations en vue d’une future majorité», déclare-t-elle, ajoutant: «J’ai cependant une forte crainte que les deux listes de l’actuelle majorité repartent ensemble.» La solution? Une majorité absolue. «Cela ne veut évidemment pas dire que nous excluons quelqu’un. Cela nous permettrait d’appliquer notre programme. Un programme qui aura comme ossature la dynamisation de la commune, notamment dans la politique du logement pour relancer un cercle vertueux bénéfique pour tous les secteurs. La mise en place du PCA Bastin, le futur de nos zones d’activités économiques sont dans nos cartons. Le tout en restant attentif aux réalités de nos villages.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...