Gouvy : bop, manouche et blues

S’il est bien un endroit où le mot «tradition» garde tout son sens, c’est dans ce petit village ardennais. Il faut dire que le CV du festival a de quoi faire pâlir les plus grands : il serait plus facile de citer qui n’a pas joué à Gouvy. Alors, retrouver des Américains sur la scène va de soi en dénichant un artiste qu’on entend peu en Belgique : cette année, les amateurs ne manqueront pas le concert du remarquable pianiste Harold Mabern ainsi que la «trumpet battle» que se livreront Randy Brecker (photo) et Franco Ambrosetti. Le guitariste Romane ouvrira le festival avec un programme qui colle à Gouvy : «Roots and Groove»… Le Belgium Jazz Big Band et le quartet de Toine Thys sont aussi des concerts à ne pas rater. Le dimanche sera comme chaque fois la journée blues avec, entre autres un hommage à Rory Gallagher et la venue de… John Lee Hooker Junior. J.-P. G.

J.-P. G.
Gouvy : bop, manouche et blues
Randy Brecker ©Holger Keifel

Du 4 au 5aoûtwww.gouvy.eu/madelonne

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...