Le nouveau visage de la Winaloise

En prenant un point face à Gouvy, la Winaloise new-look a démontré qu'elle serait loin d'être un oiseau pour le chat cette saison.

Thierry Lefevre
Le nouveau visage de la Winaloise
12051585 ©© EdA

En un match, la Winaloise a déjà démontré qu'elle n'avait plus du tout le visage timoré et inconsistant de l'année passée. Le club restait sur une saison catastrophique où il était bien difficile de trouver des joueurs pour évoluer sur le terrain le dimanche après-midi. La greffe houffaloise semble bien prendre. Si le coach Éric Lejeune est en voyage au Canada pour un mariage, Francis Vertez, lui aussi arrivé d'Houffalize comme délégué, a assisté à une rencontre plaisante face à Gouvy avec un point au final.

« C'est très encourageant, lance-t-il. Nous avons vu un match agréable et engagé dans le bon sens du terme. Je suis impressionné du niveau présenté par ces deux équipes, en troisième provinciale. J'ai vu plus de qualité dans notre équipe que durant 30 matches avec Houffalize. On prend un bon point, mais nous aurions très bien pu en prendre trois avec cette dernière opportunité de Delneuville. On peut être confiant pour la suite. »

Mayeninckx, un transfert éclair

Du côté de Gouvy, on tire un bilan mitigé de cette rencontre. « Nous avons rencontré une bonne équipe, lance le coach gouvion Georges Spoiden, ancien de la Winaloise. On a été un peu refroidi quand notre attaquant Gaëtan Hazée a dû sortir après un contact avec le gardien et un défenseur. Il souffre de côtes cassées. Cela partait mal car ce joueur constitue 60 % voire 70 % de notre force offensive. Quand on a égalisé, on s'est octroyé de belles opportunités, mais on n'est pas parvenu à concrétiser.

» Notre buteur aurait sans doute converti l'une ou l'autre occasion. Je tire donc un bilan mitigé de la rencontre. Je suis content du point car on aurait très bien pu retourner bredouille de ce premier déplacement. Nous avons vu une belle équipe en face et une bonne réaction de notre part quand nous avons été menés. » Si Gaëtan Hazée semble out pour quelques semaines, le mentor pourra toutefois compter sur un nouveau renfort, l'ancien buteur d'Halthier René Mayeninckx, un robuste attaquant de quarante ans, mais toujours fringant.

« Tout s'est fait très vite, souligne Georges Spoiden.

On m'a sonné à 13 h pour voir si j'étais intéressé et il fallait donner une réponse pour 14 h. Ce ne sera pas un luxe. Et là, on peut dire que cela tombe à pic avec la blessure d'Hazée. J'étais un peu dépourvu au niveau de la puissance et du réalisme devant. » Reste à attendre la qualification du joueur pour le voir effectuer ses débuts sous la vareuse orange.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...