Jonathan Fries : « On ne doute pas »

La gifle reçue par Martelange des mains d'Oppagne, dimanche, a marqué les esprits. Surtout ceux des Ardoisiers, qui ne pensaient sans doute pas entamer la compétition par pareille déconvenue. Mais n'imaginez pas un instant que les hommes de Joël Hausman ont déjà le moral dans les chaussettes. « On a fait un tour de table lundi, à nous d'appliquer ce qui s'est dit sur la pelouse, avance Jonathan Fries, le capitaine de Martelange. Je ne ressens pas vraiment de doute, dans le groupe. Ce n'était que la première journée de championnat. Il est encore un peu tôt pour tirer des conclusions. » N'empêche que ce deuxième match à domicile, face à Montleban, s'apparente déjà à une séance de rattrapage à ne pas rater, pour les Ardoisiers. « Je ne pense pas qu'on ait déjà la pression, rétorque Jonathan Fries. Je préfère parler de remise en question. Que m'inspire Montleban ? Le résultat de son premier match fait un peu peur, je dois l'avouer, mais pas question de partir battu d'avance. Ceci dit, on mettra sans doute quelques semaines avant d'atteindre notre vitesse de croisière. Il faudra du temps pour peaufiner les automatismes, vu les bouleversements connus cet été. »M. Pn.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...