Trois nuits et trente ans de bleu intense à Gouvy

L e Jazz & Blues a bien soufflé ses trente bougies. Ambiance sur les deux premiers soirs, aux notes jazzy. De A à Z ? Tout fut bonheur et réussite !

Marielle GILLET

Géant ! Claudy Lentz, organisateur, l'avait bel et bien prédit. Le 30e Jazz & Blues festival de Gouvy a été grandiose. Un trentième qui restera marqué dans les annales. Petits bouts d'émois à saisir à tous moments, public habité, alentours conviviaux... ont fait ce festival. Vendredi. Ce soir, il pleut autour de la vallée. Les éclairs surprennent au loin. La chaleur et la moiteur des dernières heures font place au petit air frais qui réveille. Le jazz en a pour deux jours dans le coin. Le jazz, la note bleue, la note des petits riens, celle qui voilà un siècle, savait exprimer mieux que quiconque la notion du dur labeur.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...