1 000 l de lait = 150 € perdus par jour

Marc Grandjean est agriculteur à Courtil (Gouvy). Il trait chaque jour 70 laitières à perte et l'Europe ne veut rien entendre.

La ferme de Marc Grandjean abrite 70 vaches laitières. Ce cultivateur témoigne de la crise que traverse toute la profession : « Notre quotidien est catastrophique : on est payé à 20 centimes du litre et notre coût de revient est de 30, 35 centimes. En Wallonie, un quota moyen est de 1 000 litres par jour. Dans ce cas, la perte journalière est de 150 €. » Et pas besoin d'être commissaire européen pour faire la règle de trois : 4 500 € de perte par mois !

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...