La reprise du challenge de Gaume encore différée

Les organisateurs espéraient reprendre le 13 février. Ce ne sera pas avant le 6 mars au mieux.

La reprise du challenge de Gaume encore différée
Nouvelle déception pour les adeptes d’allures libres, mais c’est une sage décision qu’ont prise les organisateurs. ©EDA Claudy Petit

Après avoir annulé les trois premiers rendez-vous du challenge de Gaume – à Virton (23/1), Ethe (30/1) et Châtillon (6/2) –, les organisateurs ont dû se résoudre à différer de nouveau la date de reprise. S'ils espéraient débuter le 13 février, à Fouches, les responsables dudit challenge et de l'AC Dampicourt ont désormais fixé la possible reprise au dimanche 6 mars à Sommethonne… si la situation sanitaire est plus favorable alors. Fouches (prévu le 13/2), Differt (20/2) et Nobressart (27/2) passent donc à la trappe. "Se retrouver à 400, 500 ou 600 dans un local après la course n'est pas envisageable pour le moment, justifie Michel Themelin, l'un des organisateurs. Les activités dans les écoles sont interdites jusque fin février au moins et plusieurs arrivées d'allures libres se passent justement dans les enceintes d'écoles. De plus, il nous semble impossible de faire respecter les protocoles Horeca avec autant de monde. Six personnes par table, pas de service au comptoir, etc.: ceux qui fréquentent nos allures libres savent que ce n'est pas envisageable. Et il ne faut pas oublier non plus que plusieurs de nos bénévoles, chronométreurs et autres, sont assez âgés; il n'est pas question de mettre leur santé en péril. Retarder à nouveau le début du challenge nous semble la solution la plus sage."