Initiateur de l’école libre de Soy

«Il agissait beaucoup plus qu’il ne parlait. L’éloquence n’était pas son fort, explique Louis Gofflot, quand il évoque la personnalité de l’abbé Lelonxhay dans son ouvrage “Un coin du Luxembourg”.

F.C.
Initiateur de l’école libre de Soy
Les bâtiments de l’école libre de Soy. L’abbé Lelonxhay avait acquis le bâtiment qui abritait une forge et l’a aménagé avant d’en faire donation pour qu’on y installe une école. ©- ÉdA

Il avait sans doute gardé profondément ancrée l’empreinte de son premier métier de soldat.»