Angelo a installé sa structure pour perpétuer le mythe Escort

Installée depuis mai dernier à Barvaux, la structure d’Angelo Desaeyer restaure des Ford Escort destinées à la vente ou la location.

Joseph PETRON
Angelo a installé sa structure pour perpétuer le mythe Escort
Pour Mieke et Angelo, une nouvelle aventure a débuté dans la commune de Durbuy. ©ÉdA

Roger Clark, Bjorn Waldegard, Ari Vatanen: trois noms qui ne disent peut-être pas grand-chose aux plus jeunes, mais parlent certainement aux amateurs de rallyes entre les années 60 et 80. Si le premier nommé a permis à Ford de signer deux titres de champion d'Europe avec l'Escort MKI, les deux autres ont brillé au volant de la MKII avec le titre mondial des pilotes pour Waldegard en 79 et Vatanen deux années plus tard alors qu'Angelo Desaeyer n'était encore qu'un tout jeune garçon. Aujourd'hui âgé de 47 ans, celui qui est depuis 2010 à la tête d'Andes Motorsport est plongé depuis sa plus tendre enfance dans le monde automobile. «Mon grand-père et mon père roulaient en Escort, je n'ai jamais vu que des Ford à la maison», explique celui qui avait ses ateliers à Jabbeke (Flandre Occidentale) avant de venir s'installer avec sa compagne Mieke dans la commune de Durbuy pour continuer à vivre de sa passion. «À six ans, j'accompagnais déjà mon père pour les assistances en rallye, poursuit-il. Alors que mes copains jouaient au foot ou faisaient du vélo, mon hobby, c'était les voitures. À 14 ans, j'ai eu ma première Escort que j'ai démontée pour la reconstruire de A à Z.»