Vanderweerde net vainqueur de classe

Vainqueur de la classe 9, Nicolas Vanderweerde rate de peu le podium au général à cause d’une crevaison en première boucle.

Joseph PETRON
Vanderweerde net vainqueur de classe
Auteur d’une belle performance, Nicolas Vanderweerde n’a pas spécialement apprécié la spéciale qu’il juge trop rapide. ©Lorick Jacquemin

Le championnat FWB des rallyes-sprint faisait escale ce dernier dimanche dans la commune d'Érezée pour la quatrième manche de la saison. Quatre-vingts équipages avaient répondu à l'appel du «Winning Team», l'écurie organisatrice. Celle-ci proposait aux concurrents une spéciale-show de 17 km à parcourir à trois reprises. Au volant de sa Peugeot 106, Nicolas Vanderweerde espérait réaliser une bonne performance et rééditer sa victoire de classe décrochée un mois auparavant à Haillot où il avait terminé au quatrième rang du général des divisions 1-2-3. Parti sur un bon rythme, il est victime d'une crevaison dès la première boucle avec à la clé une importante perte de temps. «J'ai disputé la moitié de la spéciale avec un pneu crevé, explique-t-il. J'ai perdu près de trente secondes et par la même occasion toute chance de décrocher le podium.» Loin d'être perturbé par ce rapide contretemps, il maintient un rythme soutenu qui lui permet de signer un troisième et un quatrième temps dans les deux boucles suivantes. Il échoue finalement au pied du podium pour trois petites secondes tout en s'imposant nettement dans la classe 9 avec un avantage de quarante secondes sur son dauphin Wampach. «J'ai sorti la grosse attaque, je ne pouvais pas aller plus vite, avoue celui qui regrette encore sa crevaison matinale. C'est de ma faute, je suis passé à deux reprises dans un trou que j'aurais pu éviter.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.