Une Djâpes rouges, Blanchot ou Dark white?

Si Dany Prignon a déjà testé tout, jusqu’à la bière verte au thé vert pour le Japon et celle au chocolat avec l’artisan local Defroidmont, il ne cesse d’innover.

Ph.C.

Après la Fantôme de tous les Djâpes, qu’il avait sortie pour l’Euro en France et qui va revenir avec la Russie: «J’ai fait 2 brassins (6 palettes) qui sont partis en Russie», et qu’il colore avec des épices, dont du paprika, il a participé à l’élaboration de la Blanchot avec des Américains: «On a mis au point la recette ensemble. Eux la brassent et la commercialisent chez eux et moi ici à Soy». Il a sorti aussi une surprenante Dark white, une blonde légère sorte d’IPA. Il a mis au point la Fantôme Sergio, du nom d’un Américain du Kentucky qui possède un bar aux… 40 pompes et qui voulait «sa» bière. Idem pour un Belge établi à Barcelone et qui a une mini-brasserie qui ne désemplit pas: «Avec lui j’ai fait une Fantôme rouge. Elle est appréciée».