Week-end galère pour Corentin Starck

Privé d’essais le samedi à la suite de problèmes mécaniques, le Bouillonais sort de la route le lendemain lors de la dernière montée.

J. P.
Week-end galère pour Corentin Starck
Corentin Starck a vécu un premier week-end mouvementé. ©ÉdA

La saison de Corentin Starck ne débute pas comme il le souhaitait. Engagé dans la manche d'ouverture du championnat de France de la montagne à Bagnols Sabran (Var), le jeune pilote (25 ans) espérait beaucoup de sa première course au volant de son Osella. D'autant plus qu'il avait réussi d'excellentes performances la saison dernière dans l'Hexagone. La galère débute dès le samedi réservé aux essais. « La voiture a refusé de démarrer et on en a cherché la raison toute la journée. Elle revenait pourtant de chez Osella en Italie où on avait peaufiné les derniers réglages. C'était en fait un problème au niveau de la pompe à essence», explique Corentin, qui bénéficiera d'une dérogation des organisateurs pour participer à la course le lendemain. Sans avoir effectué le moindre kilomètre au volant de son nouveau bolide équipé d'un moteur Honda 2 litres, Corentin réussit un encourageant chrono lors de la première montée.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.