SPORTS MOTEURS

De suspense, il n’en a jamais été question pour la victoire en division 4 de l’ultime manche du championnat de la fédération Wallonie-Bruxelles.

J. P.

Hyperfavoris de l’épreuve avec la Fabia WRC, Benoît Allart et Théo Surson n’ont laissé que des miettes à leurs camarades de jeu. Le duo signe tous les meilleurs temps de la journée et termine avec près de onze minutes d’avance sur la BMW M3 de Trekels. Le but initial de cette escapade dans le Namurois était de tester les différents réglages sur l’auto afin d’aborder dans les meilleures conditions possibles le Condroz. «Plutôt que de bloquer une route pour y effectuer les tests, j’ai préféré venir à Mettet pour une séance grandeur nature», explique Benoît. Le moins que l’on puisse dire est que les conditions ont été idéales pour ces fameuses mises au point. «Des portions terres, de la boue, du sec, bref, tout ce que l’on risque de rencontrer dans la région hutoise. Sauf peut-être à l’Haspengouw, je n’avais jamais évolué avec la Fabia dans des conditions pareilles», confirme le Marchois qui reconnaît n’avoir pas eu de concurrence et qui a envisagé un moment de ne pas rentrer au parc fermé et d’offrir ainsi la victoire au second de classe. Après ses déboires à la Famenne (flashé en liaison) et son retrait à l’East Belgian Rally sur sortie de route, il a sans doute bien fait de jouer le jeu jusqu’au bout. Rien de tel qu’une victoire pour se refaire un moral afin d’aborder le Condroz en toute sérénité.