Les exclus du chômage font appel en nombre au CPAS

Dans sa modification budgétaire n°2, le CPAS a dû acter une augmentation de 44 000€ pour faire face à l’arrivée des exclus du chômage.

J.B.

En début de séance, le président du CPAS, Julien Peter, a présenté la modification budgétaire n°2 de l'institution sociale. «Nous comptons une sérieuse augmentation des revenus d'intégration. La situation devient préoccupante. Leur nombre a doublé par rapport à l'année passée. C'est dû principalement à l'impact des exclus du chômage, dont le CPAS doit désormais s'occuper depuis l'instauration des nouvelles règles en la matière. Nous comptions cinq exclus du chômage l'an dernier, ils sont seize cette année. Notre taux de chômage à Érezée est de 15%. Nous avons donc dû prévoir une augmentation de 44 000€ de notre budget pour faire face à cette situation».