Un lieu d’échanges

Cela fait aujourd’hui vingt-cinq ans que Valentine d’Ursel-Beauvoir et son mari travaillent à la rénovation du château-ferme de leurs ancêtres situé à Fisenne. Aujourd’hui, ce lieu est plus vivant que jamais! Jugez plutôt.

Christophe PECQUET
Un lieu d’échanges
42FIG ©EdA

Il a fallu repenser totalement l'affectation de l'endroit dédié autrefois à l'agriculture. «Nous avons transformé les lieux pour permettre à d'autres familles d'y vivre. Ce château a toujours été un lieu de coopération. Voilà pourquoi nous avions envie de mettre sur pied ce projet humain fait de rencontres, de partages et d'opportunités», explique Valentine d'Ursel Beauvoir. À côté de ça, le couple s'est également employé à faire du château de Fisenne un lieu de production et de création. Un projet qui a abouti sur la création de la fromagerie Des Tourelles, sur la réhabilitation de l'ancien four à pain géré par l'association Pense à deux-mains et sur la mise en place d'un réseau de culture maraîchère. Mais ce n'est pas tout! «Nous avons aussi créé une association appelée La Pierre d'Angle qui œuvre pour la création de liens conviviaux, l'intégration des personnes au sein d'un lieu de vie qui se veut mixte, relié à la vie locale et stimulé par l'activité artistique et artisanale», poursuit Valentine d'Ursel-Beauvoir. Et des projets, il y en a encore! Le dernier en date: la création d'un foyer d'accueil pour personnes avec une déficience mentale en association avec L'Arche de Jean Vanier d'Aywaille. «Ce projet est toujours en cours de réflexion. Notre but est d'accueillir des personnes avec un handicap et leur permettre de vivre ensemble afin qu'elles acquièrent leur autonomie», conclut Valentine d'Ursel-Beauvoir.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.