Convivialité et travail

Depuis de nombreux mois, il s’agit du sport en vogue dans divers recoins de la Province. De quelle discipline parlons-nous ? Du turbo kick power pardi.

Loïc Menage

En Famenne, des séances de cours sont données chaque lundi à Hotton, chaque mercredi à Erezée et chaque jeudi à Marche-en-Famenne. « À Erezée, l’entraînement dure 1 h 15, précise Maryse Marchais, entraîneur pour les cours donnés à Hotton. Dans les deux autres cas, la séance dure 1 h. Le turbo kick power est une méthode d’entraînement cardio vasculaire qui se déroule en musique. Il s’agit d’un sport basé sur la combinaison de mouvements qui proviennent de la boxe et des arts martiaux. Mais, tout est adapté au fitness. » Même s’il s’agit d’un sport totalement mixte, Maryse Marchais avoue que ce sont souvent les femmes qui s’adonnent à cette discipline. « Nous acceptons n’importe quelle personne à partir de 13 ans, poursuit-elle. Un âge maximum ? Non, aucun (Sourire). Mais il est évident que pour une personne plus âgée, sa VO2 max n’est pas la même que pour une jeune fille qui vient d’être majeure. Il faut bien connaître son corps, pour ne pas forcer inutilement. » Améliorer son endurance, sa souplesse ou encore renforcer sa musculature tout en travaillant dans une ambiance conviviale, voici les gros avantages du turbo kick power. « Très honnêtement, il n’est pas nécessaire de disposer d’aptitudes préalables pour pratiquer la discipline, enchaîne Maryse Marchais. Chacun avance à son rythme. Il faut toutefois reconnaître qu’il s’agit d’un sport assez physique. La preuve puisque vous pouvez dépenser la bagatelle de 800 calories par séance. » Ce qui est loin d’être négligeable.