Deux accélérations de « Speedy » Jardez

Quand d’entrée de match Germain Schmitz place les siens aux commandes, beaucoup pensent sans doute que les Mormontois ne vont faire qu’une bouchée de Rossignol.

Joseph PETRON
Deux accélérations de « Speedy » Jardez
foot ©ÉdA

C’est oublier un peu vite la difficulté qu’ont les hommes de Pol Leemans à être constants. « Il nous est bien difficile de faire un match complet, confirme le capitaine Thibaut Collard. On a tout en main pour vivre un match tranquille puis on se met en difficulté. Jusqu’à présent, cela ne nous réussit pas trop mal, mais il va falloir régler le problème pour éviter les ennuis. Il nous faudrait un match référence . » De manière incompréhensible après leur but les Mormontois se désunissent, laissant leur adversaire prendre le dessus dans le jeu, notamment dans le milieu. Mormont se ressaisit toutefois en fin de première période et a l’occasion de reprendre l’avantage par Schmitz et Paulus. Le quart d’heure de repos n’est pas de trop pour permettre à Pol Leemans, surpris par la disposition tactique de Rossignol, de remettre les choses au point. Sans être réellement transcendés, les Orangés montrent un meilleur visage par la suite et parviennent à tuer tout suspense en l’espace de cinq minutes. Lui aussi assez brouillon en première période, Jérémy Jardez utilise son arme favorite pour s’en aller planter une première rose avant d’offrir la seconde à Constantin Zervakis. La messe étant à ce moment pratiquement dite, Stéphane Gillard lance ses trois éléments offensifs dans la bataille, mais si ce n’est une occasion pour Dechamps, rien ne viendra vraiment mettre en péril le domaine de Gilles Regnier. ¦