«Damoclès veillait au grain»

Le cancer du sein se guérit bien aujourd’hui. C’est d’ailleurs l’un des cancers les mieux soignés. En effet, on dénombre 10 000 cancers du sein par an en Belgique et trois femmes sur quatre en sortent guéries.

Ma. Gi.

L’autre point positif est que le taux de récidive est de plus en plus bas. En 2021, près de 90% des femmes ayant eu un cancer du sein ne récidivent jamais. Les chances de survie dépendent du moment où le cancer est découvert. C’est une réalité, une prise en charge tardive rend les traitements moins efficaces. Certaines formes de cancer sont plus agressives que d’autres, malgré la recherche. La confiance psychologique joue beaucoup également: «J’avais une rage de vivre à fond, tout le temps, vite et le plus possible parce qu’une épée de Damoclès veillait au grain», confie Valérie Renard dans son témoignage.