Christian Glaude, mayeur démissionnaire de Bertogne: « J’ai toujours des problèmes d’élocution et de fatigue »

Christian Glaude a confirmé, dans un communiqué transmis à la presse, qu’il allait démissionner de son poste de bourgmestre.

X.C.
Christian Glaude, mayeur démissionnaire de Bertogne: "J’ai toujours des problèmes d’élocution et de fatigue"
CC Bertogne, conseil communal de Bertogne ©EDA Claudy Petit

Après la sortie de l’information, le bourgmestre de Bertogne Christian Glaude a confirmé qu’il allait démissionner via un communiqué.

"Ce n'est pas sans une certaine émotion que je vous informe de ma démission de la fonction de bourgmestre de la Commune de Bertogne que j'exerce depuis 2014 ", débute-t-il.

Avant d'aborder les raisons de cette difficile décision: "Mon état de santé suite au Covid accentué d'un surmenage ne s'est pas beaucoup amélioré depuis le 14 février dernier, or, pour diriger et faire avancer une commune, un bourgmestre doit être au top de sa forme et pour le moment, j'ai toujours des problèmes d'élocution et de fatigue."

«Mission accomplie»

Christian Glaude poursuit: " Si je fais un bilan de ma modeste carrière politique locale, cela fait 40 ans cette année que je suis entré en politique comme conseiller communal, 12 ans en minorité, 20 ans comme premier échevin et 8 ans comme bourgmestre en exerçant en parallèle ma carrière professionnelle.

Je pense pouvoir dire à 65 ans: mission accomplie pour notre commune que j’ai toujours respectée et aimée, pas toujours au goût de tous, mais en faisant le maximum pour servir la population. Etre de permanence 24 h/24 samedi et dimanche compris, me rendre sur un accident de la circulation sur mon territoire, me rendre sur des incendies à n’importe quelle heure du jour et de la nuit avec parfois malheureusement des décès, constater certains délits, participer à 1001 réunions pendant l’année en donnant priorité à celles qui intéressent ma commune, répondre au téléphone, sms, mail, messenger et autres moyens de communication, être en même temps architecte, géomètre, policier., conciliateur, organisateur, psychiatre même à l’occasion sans jamais se voir pardonner une erreur; faire en quelques mots le rôle d’un bourgmestre d’une petite commune."

+ À LIRE |Benoît Lutgen sur Christian Glaude, qui va démissionner: "C’est un visionnaire, je ne peux que le remercier"

Le bourgmestre sortant en profite pour distribuer ses (nombreux) remerciements: "C'est pourquoi je tiens à saluer tous mes confrères, bourgmestres, échevins et conseillers et à les féliciter d'accomplir une mission aussi compliquée.

Une pensée pour tout le personnel communal avec qui j’ai eu beaucoup de plaisir à travailler et je remercie toutes ces personnes qui m’ont soutenu lors de mes différents mandats y compris bien sûr la population.

Un merci particulier à mon Groupe Gestion Communale, collège et conseillers qui m’ont toujours soutenu dans les projets communaux que nous avons menés ensemble."

«Merci à Benoît Lutgen»

Enfin, il a aussi un mot pour l’équipe en place qui va poursuivre les projets lancés. Impossible évidemment de ne pas aborder LE dossier qui agite la vie (politique et citoyenne) locale depuis plus d’un mois, la fusion avec la commune de Bastogne.

"C'est un groupe extraordinaire d'amis qui vont encore poursuivre les beaux projets futurs. Je pense au hall culturel polyvalent, cabinets médicaux, à la halle commerciale,. à la traversée de Longchamps et à notre projet innovant et incontournable: la fusion de Bertogne/Bastogne dont je suis certain de sa valeur ajoutée pour les deux communes et de son opportunité. C'est maintenant ou jamais, c'est choisir ou subir "ENSEMBLE PLUS FORTS". Comme me l'a écrit dernièrement une personne réfléchie à propos de la fusion et favorable à ce projet: "Le train passe, moi je saute dedans…!" Merci à Benoit Lutgen d'avoir accepté notre union."

Et Christian Glaude de terminer: « Si vous avez une demande ou besoin d’aide, je serai toujours là dans la mesure de mes moyens! »