Relais Sacré: hommage en petit comité

Crise sanitaire oblige, il n’y avait pas de gardiens du Flambeau, de sections locales, de porte-drapeaux, de cortège, d’enfants ni d’enseignants ou habitants pour la cérémonie du Relais Sacré le 8 novembre à Givroulle (Bertogne).

F.B.
Relais Sacré: hommage en petit comité
Le bourgmestre, Christian Glaude, et le Premier échevin, Jean-Marc Franco de Bertogne, ont assuré la cérémonie du Relais Sacré. ©JML

Seuls le bourgmestre, Christian Glaude, et le Premier échevin, Jean-Marc Franco, étaient présents sur place. Un hommage particulier, comme l’explique le Premier échevin: «D’habitude un peu partout dans nos communes, autorités et associations patriotiques organisent les cérémonies du Relais Sacré. Le temps d’un discours, d’une gerbe de fleurs déposée et de l’interprétation des hymnes belge et américain, toutes les générations se souviennent des soldats qui ont perdu vie pour que nous puissions vivre en paix.» Une minute de silence a été observée. «Je voudrais y associer cette année toutes les victimes du Covid et une marque de respect pour toutes les professions et bénévoles qui œuvrent chaque jour, soit pour soigner soit pour éradiquer ce virus afin que l’on retrouve une vie normale demain», conclut-il.