À Bertogne, la minorité regrette que le conseil communal ne soit pas virtuel

Le conseil s’est tenu «en présentiel», au regret de la minorité. La majorité s’est expliquée. Avant d’aborder le budget.

Xavier Creer
À Bertogne, la minorité regrette que le conseil communal ne soit pas virtuel
Le conseil communal s’est tenu jeudi soir dans la salle de gym de l’école de Bertogne.

Alors que de nombreuses Communes, prudentes vu le contexte actuel, optent pour les conseils communaux virtuels, celle de Bertogne a maintenu le sien de jeudi soir «en présentiel», dans la salle de gym de l'école de Bertogne. Un choix qui a suscité l'indignation de la minorité «Avec Vous». «Pourquoi ne pas avoir fait une séance virtuelle? Nous regrettons que la séance se tienne ainsi», a rapidement réagi Jacques Aubry, de la minorité. «Vu les dossiers en cours, nous ne voulions pas reporter et retarder les décisions», a d'abord indiqué le bourgmestre Christian Glaude, avant que la directrice générale Françoise Leroy enchaîne: «Le souci n'est pas de faire le conseil en vidéoconférence, mais d'en assurer la publicité et donc la retransmission aux citoyens et nous n'avons pas la ligne avec un débit suffisant à la Commune pour l'assurer. Les techniciens y regardent, mais ce n'est pas simple.» La minorité s'étonnant de la réponse, arguant que Léglise arrivait, elle, à assurer cela par exemple. Le bourgmestre de clore le débat: «Nous avons tout de même préféré déplacer la séance dans une plus grande salle pour éviter tout risque, et je rappelle que ce n'est pas interdit d'organiser ceci.»