Synthés en caoutchouc: fini les subsides

Le ministre Crucke l’a annoncé: les synthés en SBR ne seront plus subsidiés. Mais Habay et Givry ont opté pour un autre type.

J. R. , D. J.
Synthés en caoutchouc: fini les subsides
Les terrains remplis de granules de caoutchouc ne seront plus subsidiés. ©Heymans

Les terrains synthétiques en SBR, c’est-à-dire remplis avec des granules de caoutchouc provenant de pneus recyclés, ne seront plus subsidiés à l’avenir. Jean-Luc Crucke, ministre wallon en charge des Infrastructures sportives, l’a annoncé hier via un communiqué. Ce type de surface faisait l’objet, depuis deux ans déjà, d’une polémique liée à ses incidences environnementales. Et, depuis lors, plus aucun terrain de ce type n’a été subsidié par Infrasports tandis qu’une analyse précise avait été demandée au ministère de l’Environnement concernant l’impact potentiel de ce type de matériau de remplissage.