L’AG de Vivalia? «C’est comme signer un chèque en blanc pour Bastogne»

Quel avenir pour l’hôpital de Bastogne? Voilà une question qui inquiète les élus de Bertogne.

X.C.
L’AG de Vivalia? «C’est comme signer un chèque en blanc pour Bastogne»
Le destin de l’hôpital de Bastogne, une inconnue qui commence à peser pour les élus. ©ÉdA – 40956016203

L'avenir de l'hôpital de Bastogne inquiète bien des gens et ce n'est pas le plan stratégique 2020-2022 de Vivalia qui va les rassurer, ont déploré les élus de Bertogne jeudi soir lors du conseil communal, au moment de voter l'ordre du jour de la prochaine assemblée générale. «Ce plan indique qu'il y aura des économies à réaliser pour l'IFAC, qui regroupe Marche-en-Famenne et Bastogne, en théorie du moins, signale Gretel Dequae, échevine de la Santé. On ne voit pas ce que ça veut dire clairement pour Bastogne. C'est comme signer un chèque en blanc! Nous ne pouvons pas dire oui pour cette partie-là, nous nous abstiendrons donc.» Et l'échevine d'également regretter deux autres points: «Certaines maisons de repos, présentées comme modèles, ont un énorme déficit, mais rien n'est prévu pour y remédier. Quant à l'aide médicale urgente, c'est une nécessité absolue dans notre province. Cela coûte cher, il y aura sans doute un surcoût, mais 53% du prix seront pris en charge par la Province, c'est bien.»

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.