L'avocate de Jean-Marc Decker, de Bastogne : "Le jugement à Marseille est corporatiste et blanchit l'administration"

Me Alice Nallet, de Grenoble, avocate de l'éleveur de chevaux Jean-Marc Decker de Bastogne, estime que son client a servi de fusible. "C'est un jugement corporatiste, qui protège l'administration."

Interview : Dominique Zachary
 Jean-Marc Decker condamné beaucoup trop sévèrement à Marseille, selon son avocate française.
Jean-Marc Decker condamné beaucoup trop sévèrement à Marseille, selon son avocate française. ©- photo Nadia Lallemant (La Dernière Heure)

Me Nallet, vous êtes avocate au barreau de Grenoble et avez assuré la défense de Jean-Marc Decker, de Bastogne, devant le tribunal correctionnel de Marseille. Que vous inspire le jugement de ce 11 janvier qui condamne votre client à 4 ans, dont deux avec sursis ?

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...