Axel De Lie au top pour entamer le G-Skin

S’il a clairement opté pour le VTT, Axel De Lie démontre qu’il peut toujours briller sur la route, comme dimanche à Tongrinne.

F. C.
Axel De Lie au top pour entamer le G-Skin
Des fleurs, aussi dimanche dernier, pour Axel De Lie, ici aux côtés de Ludovic Draux, secrétaire de l’ECW.

Lauréat du dernier G-Skin, Axel De Lie peine à évoquer la victoire sur route qui a précédé celle de Tongrinne, dimanche. Il faut remonter à mai 2019 et à la 4e étape du Tour de Wallonie amateurs pour le retrouver sur la plus haute marche du podium.

Son palmarès routier comporte trois victoires en cadets, quatre en juniors. "J'ai rarement l'occasion de fêter une victoire. Par contre, c'est la troisième fois que je m'impose le même jour qu'Arnaud", confie-t-il.

L’aîné de la fratrie ne s’en cache pas: ses objectifs 2022 concernent d’abord la défense de son titre sur le G-Skin et plusieurs marathons.

Il n'empêche qu'à 22 ans, Axel démontre qu'il peut aussi faire le ménage sur la route. Certes, dès l'instant où celle-ci s'élève, le Lescheretois doit systématiquement ranger ses ambitions au frigo. Ce qui ne l'empêche pas d'afficher une combativité exemplaire. Comme du côté de Sombreffe, dimanche, quand il s'est débarrassé de tous ses adversaires, Julien Kaise étant le dernier à lui résister. "J'ai reçu l'aide d'un master A (NDLR: Stéphane Wins). Nous avons parfaitement collaboré et roulé à bloc jusqu'à l'arrivée, précise-t-il. Je peux ajouter que mes forces ont décuplé dans le final. Guy Crasset (NDLR: le patron de l'ECW) m'a en effet crié que mon frère venait de s'imposer au Monseré. "

Sur sa lancée, Axel abordera dimanche la première manche du G-Skin, à Jemelle, dans des conditions optimales.