« Déni de démocratie », « besoin d’un référendum », « communication à revoir »: les minorités réagissent à la fusion de Bastogne et Bertogne

Que ce soit à Bastogne ou à Bertogne, les élus de minorité déplorent avoir appris le projet de fusion des communes par la presse. Tous pointent une communication défaillante, mais tous ne sont pas contre la fusion.

Xavier Creer
"Déni de démocratie", "besoin d’un référendum", "communication à revoir": les minorités réagissent à la fusion de Bastogne et Bertogne
Jacques Aubry, chef de file de la minorité de Bertogne, n’est clairement pas ravi, ni de la fusion, ni de la manière de procéder. ©EDA Claudy Petit

Jacques Aubry (chef de file de la minorité à Bertogne): «Bertogne va se faire absorber! Vraiment déçu et en colère sur la manière de procéder»