Nouvelles manifestations des agriculteurs à Bastogne, la Baraque de Fraiture et dans la province

Nouvelle grogne des agriculteurs ce mardi matin, qui ont mis en place plusieurs barrages filtrants.

C’est notamment le cas au rond-point de la Baraque de Fraiture mais aussi au rond-point de la Q8, à Bastogne.

Une dizaine de tracteurs étaient présents dès 10h à la Baraque de Fraiture, ralentissant la circulation. Les automobilistes n’avaient pas le choix que de ralentir et, s’ils le souhaitaient en ouvrant leur fenêtre, de recevoir une brique de lait. Même chose à Bastogne où bon nombre de tracteurs étaient présents et où les agriculteurs distribuaient des pommes tout en faisant signer une pétition. Ce qu’ils veulent, c’est principalement remettre la pression aux autorités compétentes.

"Le gouvernement wallon est en négociation pour la redistribution des aides, explique Daniel Debarcy, agriculteur dans la commune de Bertogne et responsable de la locale de la FWA dans la commune de Bastogne. L’Europe a fixé un décret, la Région Wallonne doit maintenant fixer les modalités pour cette redistribution. Nous ne sommes pas d’accord avec ce qui est proposé sur la table, c’est inacceptable. Nous sommes pour l’écologie mais pas à n’importe quel prix. On nous pousse à ne plus produire et à faire du jardinage. Si on ne produit plus, la rentabilité de nos exploitations sera mise en difficulté et donc, l’alimentation pour tous également. Aujourd’hui, on a peur. Si on ne produit plus, on va importer l’alimentation. On va avoir un problème d’approvisionnement, de qualité et de prix. Nous sensibilisons les citoyens en leur faisant signer une pétition afin qu’ils se rendent compte que si on arrête la production ici en Wallonie, ce sera un problème pour eux aussi. C’est quand même dommage que l’on doive se rendre une nouvelle fois dans les rues pour se faire entendre."

Les agriculteurs ont l’impression de ne pas être compris et craignent pour l’avenir. Retrouvez l’article complet dans notre édition de ce mercredi 15 décembre.