Proxénétisme: retour de la saga des bars à champagne d’Arlon

Les bars arlonais glauques de la route de Luxembourg ont connu leurs heures de gloires et des démêlés judiciaires récurrents.

Christian Van Herck
Proxénétisme: retour de la saga des bars à champagne d’Arlon
prostitution ©Archives EdA

Le 8 décembre dernier, le juge Jean-Paul Pavanello a prononçé un jugement à l’encontre des gérants des bars à champagne L’Étoile et Le Ladies, situés à la sortie d’Arlon sur la route de Luxembourg. Vanessa De Ridder et Grégory Huon ont été condamnés à trois et deux ans de prison et doivent s’acquitter chacun d’une amende de 44 000€. Vanessa De Ridder et son père avaient déjà connu des démêlés judiciaires pour des reproches similaires, la tenue d’une maison de prostitution et de débauche, ainsi qu’une gestion financière frauduleuse. Le couple n’ayant pas jugé opportun de répondre à la convocation, ni de se faire représenter par un avocat, le juge avait ordonné l’arrestation immédiate de Vanessa De Ridder.