L'histoire de Mariette, une juive arlonaise de 18 ans qui a dû fuir sous l’occupation

L’Arlonaise Angélique Burnotte publie un récit sur l’exode d’une juive arlonaise, Mariette Jacob. La ténacité face à l’angoisse de la rafle.

Jean-Jacques Guiot
L'histoire de Mariette, une juive arlonaise de 18 ans qui a dû fuir sous l’occupation
Angélique Burnotte ©ÉdA

Le confinement peut aussi apporter de bonnes surprises. En tout cas, Angélique Burnotte a profité de cette pause pour consigner des échanges restés dans un placard. Ceux avec Mariette Jacob. Des conversations à bâtons rompus, vieilles d’une quinzaine d’années, avec cette octogénaire, juive arlonaise, aujourd’hui disparue.

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...