Serge Lambotte, proprio d'une salle de sport à Arlon : "Deux séismes, ça fait beaucoup"

Ouverte depuis 40 ans, la salle de fitness de la rue des Espagnols tient le coup malgré l’arrivée des Basic Fit et 7 mois de fermeture.

Christian VAN HERCK

Mercredi matin, les propriétaires des salles de sport se sont réveillés d'une humeur guillerette. Pour la première fois depuis sept mois, ils ont repris le chemin du travail pour retrouver leur clientèle. «Sept mois d'enfer, soupire Serge Lambotte, le propriétaire de la salle «Body Stiling Club» de la rue des Espagnols à Arlon. Cette interruption forcée, sans rien faire, m'a paru interminable. Je me suis passionné pour cette activité il y a presque cinquante ans. J'ai ouvert ma salle en 1989. Je croyais avoir mangé mon pain noir lors de l'arrivée sur le marché des Basic Fit qui m'ont fait perdre 40% de mon chiffre d'affaires. Dans la foulée, cette crise sanitaire est venue nous frapper de plein fouet. Deux séismes, cela fait beaucoup.»