Une conception particulière du viol

Un jeune homme de 23 ans risque 40 mois de prison pour avoir eu des relations sexuelles avec une mineure de 13 ans. Le prévenu minimise les faits.

Christian VAN HERCK

Le dossier de ce jeune homme de 23 ans avait été instruit devant le tribunal correctionnel d’Arlon lors d’une instruction d’audience précédente. Il lui est reproché d’avoir eu, en 2016, des relations sexuelles avec une jeune fille de 13 ans au moment des faits. La relation aurait été digitale selon ses dires, avec pénétration selon les dires de la jeune fille. Aux yeux de la loi, l’une et l’autre sont considérées comme un viol.