Pour passer son permis de conduire, il va falloir s'armer de patience

Les cours et les examens pratiques sont interdits, les cours théoriques sont limités. Gros embouteillage en vue lors du retour à la normale.

Christian VAN HERCK
Pour passer son permis de conduire, il va falloir s'armer de patience
Cours et examens pratiques interdits, examens théoriques avec des mesures protocolaires très strictes. La galère pour espérer de décrocher son permis. ©ÉdA

Le gouvernement fédéral a, un tout petit peu, pris conscience que les règles édictées dans le cadre du confinement sont très pénalisantes pour ceux qui attendent avec impatience de disposer de leur permis de conduire, que ce soit professionnellement ou pour des projets personnels. Il a entrouvert la porte pour la reprise des cours théoriques. «Les activités concernant les cours de conduite restent à l'arrêt et ne reprendront pas avant le 15 janvier au plus tôt, regrette Élise Lejeune, la gérante des auto-écoles «Pro-Conduite» de Bertrix et Arlon. Mais, le gouvernement fédéral a autorisé la reprise des cours théoriques à la condition que chaque personne dispose d'un espace de 10 m2. Nous disposons d'une salle de 30 m2 dans laquelle nous recevons habituellement trente élèves. Cela signifie qu'il reste une possibilité d'accueil pour deux élèves et le moniteur. C'est évidemment économiquement impensable.»