Trop porté sur la boisson, une victime du génocide, passée par Arlon, risque un an de prison

«Tout le monde vous dit charmant quand vous n’avez pas bu, mais violent quand vous buvez. Le problème, c’est que vous buvez presque tout le temps.»

Christian VAN HERCK
Trop porté sur la boisson, une victime du génocide, passée par Arlon, risque un an de prison
alcool ©Illustration Reporters

Le juge Jean-Paul Pavanello et l’avocate honoraire représentant le ministère public Marianne Lejeune s’entendent comme larrons en foire pour interroger les prévenus et faire apparaître non seulement la vérité, mais surtout les différentes faces de leur personnalité.