Des mois de retard pour le golf du Bois d’Arlon

La Région wallonne demande des compléments d’information concernant l’utilisation de l’eau et des engrais. La balle est dans le camp du promoteur.

Christian VAN HERCK
Des mois de retard pour le golf du Bois d’Arlon
Le promoteur Robert Schintgen envisage de construire deux parcours de golf de 18 trous et un complexe hôtelier aux portes d’Arlon. ©ÉdA

La première échevine arlonaise Carine Lecomte a signé un arrêté communal signifiant la suspension de la procédure de décision dans le cadre du projet du golf du Bois d'Arlon, à la sortie d'Arlon, le long de la route qui relie le chef-lieu à Virton. «Le fonctionnaire-délégué de la Région wallonne a réclamé des précisions très techniques concernant l'alimentation, les ressources et le captage de l'eau, commente l'échevin de l'urbanisme Ludovic Turbang, ainsi que des explications complémentaires sur les engrais utilisés. Nous avons transmis ces demandes au promoteur et à l'auteur du projet qui ont 90 jours pour y répondre. C'est une procédure normale qui est salutaire, car c'est la preuve que le dossier est parfaitement pris en charge par ceux qui doivent l'étudier comme la DNF (Département de la Nature et des Forêts) ou les diverses autres administrations concernées.»