Passionné par les visages des personnes âgées

À peine sorti de l’enfance, Éric Devillet a eu le déclic pour la photo. Passion qui le poursuit encore plus de 40 ans plus tard.

Christian VAN HERCK

«Mes parents tenaient un café-restaurant à Wolkrange, se souvient-il. J’adorais m’asseoir pour observer les gens, mais aussi pour me balader dans les villages avoisinants, particulièrement dans les fermes. J’ai toujours adoré les visages des personnes âgées, surtout celles des paysans qui dégagent à la fois la dureté du labeur, ponctué avec une certaine bienveillance.»