Les masques? Pas un problème pour les mômes!

Durant la crise sanitaire, d’éminents spécialistes en pédopsychologie ont estimé qu’il serait traumatisant de renvoyer les enfants à la maternelle ou dans leur classe primaire, entourés d’enseignants masqués qu’ils considéreraient comme des monstres et hanteraient leurs rêves et leurs nuits.

CVH
Les masques? Pas un problème pour les mômes!
Mesures sanitaires parfaitement respectées, même par les enfants ©ÉdA

Hier, Ysée et Charles, 7 et 5 ans, sortent de la voiture et voient leurs parents se masquer prudemment. «Moi aussi, je veux mettre un masque», demande Charles. Ysée n'est pas en reste et c'est une famille masquée qui passe le sas d'entrée de la kermesse. Masque déclaré non obligatoire, papa et maman tombent bien vite le leur, mais les enfants l'oublient vite et le garderont sur le nez, sans s'en soucier, que ce soit sur le tir aux ballons avec arbalète, sur le manège ou pour pêcher les 9 canards qui leur permettront de repartir avec des jouets gagnés de haute lutte. Ce n'est qu'à la fin de l'heure et demie passée sur la foire, que, croustillons au sucre glace obligent, Ysée et Charles tomberont le masque.