Rébellion au tribunal de la famille

Mécontent des décisions concernant le placement de ses enfants, un Arlonais injurie le tribunal et refuse de quitter la salle.

Christian VAN HERCK

Un Arlonais de 31 ans a vu rouge le 12 avril 2019 lors d’une séance du tribunal de la famille. Il purge actuellement une peine de prison pour d’autres faits, mais bénéficie de congés pénitentiaires sous surveillance d’un bracelet électronique. Ses enfants ont été placés dans des institutions, ce qui est très mal vécu par le prévenu, mais aussi par sa famille.