Cinq ans de prison pour une extrême perversité

Le tribunal correctionnel d’Arlon a pris en compte le risque de récidive que présente l’Arlonais Daniel Saint-Mard, 56 ans, pour préserver la société et de ce que «la gravité de tels actes sont dramatiquement attentatoires à la sécurité publique et qu’ils portent atteinte à de très jeunes enfants».

Christian VAN HERCK

Le tribunal l’a condamné pour détention d’images pédopornographiques et la diffusion de celles-ci accompagnées de vidéos où il se met en scène lui-même avec des commentaires dégradants. L’homme diffusait ces images sur les réseaux sociaux auprès de ses cibles préférées, les jeunes filles en âge de puberté, tout particulièrement des amies de ses filles. Le juge Jean-Paul Pavanello l’a condamné à cinq ans de prison, à 700€ d’amendes et à la perte de ses droits civiques pour une période de dix ans. Il bénéficie d’un sursis de cinq ans pour 1/5e de la peine.