Le RTC Arlon, le bon élève de l’AFT

La juge-arbitre Gaëlle Lurquin a mené le tournoi à son terme en appliquant à la lettre les mesures de distanciation.

CVH
Le RTC Arlon, le bon élève de l’AFT
Finale «nostalgie» en +35 ans à Arlon. Grégory Schmeler, fils de Roger, l’ancien prof, a perdu contre Yves Laurent, fils de René, l’ancien président. ©ÉdA

La nouvelle présidente du RTC Arlon, Anne Vanloo, a la réputation d'être une femme de grande prudence et de vouer une véritable dévotion à la fédération de tennis. Il était évident qu'en organisant le premier tournoi de l'ère de sa présidence, les mesures édictées par l'AFT dans le cadre de la crise sanitaire allaient être suivies à la lettre. «Nous ne voulions pas compromettre le reste de la saison en étant imprudents, confirme la juge-arbitre Gaëlle Lurquin. Je dois bien reconnaître, que, contrairement aux autres clubs dans lesquels je me suis déplacée, nous avons été extrêmement pointilleux. Mais cela n'a pas provoqué de reproches de la part des participants et l'ambiance sur la terrasse n'en a pas pâti.»