«Le confinement m’a fait beaucoup de bien»

Lucie Rabiot, 45e belge, s’impose de belle manière à Malonne et réalise des choses exceptionnelles à Ciney, malgré un trou d’air fatal en finale.

Interview : Christian VAN HERCK
«Le confinement m’a fait beaucoup de bien»
Lucie rabiot, a posé ses jalons pour une saison qui s’annonce «bombardante». ©ÉdA

Dimanche en début d'après-midi, le court central de Ciney accueille la finale dames du tournoi Belgian Circuit, devant une assistance plus que clairsemée. Les spectateurs se réservaient évidemment pour la soirée et la finale de Steve Darcis, qui a drainé derrière lui une foule impressionnante de fans pendant toute la semaine. La joueuse de Wolkrange (Messancy), Lucie Rabiot y affronte la 37e joueuse belge, la Brabançonne Mathilde Devits. Comme la veille, Lucie frappe dans la balle avec une puissance hors du commun et bombarde son adversaire, qui, complètement débordée, se voit contrainte de défendre trois balles de set, menée 5/2 40/0. «Elle est incroyable, commente le maître des lieux cinaciens, Marc Rousseaux. Elle lâche des avions depuis hier (contre la coriace et expérimentée Anouk Delefortrie, victoire par 6/0 6/3) et tout rentre dans le terrain.» Une demi-heure plus tard, l'avion de Lucie s'était brûlé les ailes, sa carlingue était froissée et Lucie sortait penaude du terrain, crashée au terme d'un match qui avait basculé et qu'elle perdait 7/6 6/1.