Une fête dégénère pendant le confiment : elle mord un policier

La petite fête dégénère en rébellion: la danseuse crache et mord les flics qu’elle n’aime pas.

CVH
Une fête dégénère pendant le confiment : elle mord un policier
police ©Illustration Belga

Le 15 mai, la police est appelée pour intervenir dans une maison de Chiny où il y a du grabuge. Arrivés sur place, les policiers découvrent trois individus ivres (deux hommes et une femme) qui se querellent après avoir passé la soirée à danser et à s'enivrer avec des bouteilles volées. La dame accuse ses camarades de vouloir lui imposer des relations sexuelles. Les policiers tentent de l'apaiser et repartent, pensant l'incident clos. Ils sont rappelés une heure plus tard et trouvent la dame au milieu de la rue, hurlant, mais surtout ensanglantée. «Les gens ont cru que j'avais voulu me suicider, explique la petite dame. En réalité, j'avais peur de faire du mal aux autres, alors je me suis scarifiée en me lacérant le bras.»